Quoi faire si vous souffrez de sécheresse vaginale

La sécheresse vaginale est fréquente après la ménopause, et elle peut se produire même si vous n’êtes pas ménopausée. L’anxiété, certains médicaments, des changements au cycle menstruel, la naissance d’un enfant et l’allaitement peuvent entraîner une diminution du taux d’œstrogènes.

Voici quelques conseils qui vous aideront.

Les lubrifiants en vente libre

Les produits hydratants en vente libre qui imitent la lubrification naturelle peuvent être utilisés régulièrement, sans danger. K-Y est la marque de lubrifiants personnels la plus recommandée par les médecins. Il existe une vaste gamme de produits qui répondent à tous vos besoins. Si vous souhaitez essayer un lubrifiant personnel, essayez l’hydratant vaginal et lubrifiant personnel SILK-EMD de K-Y, un gel à base d’eau qui laisse une agréable sensation grâce à sa formule apaisante qui contient de la vitamine E et de l’aloès. Essayez plusieurs produits pour savoir lequel vous convient. Souvenez-vous qu'il faut commencer par utiliser une quantité de lubrifiant personnel de la grosseur d’un pois – et non la bouteille complète – et ajustez la quantité quand vous vous serez familiarisée avec le produit.

Un corps en santé

Hydratez-vous et tout votre corps sera hydraté. De même, diminuez votre consommation d’alcool si vous avez des problèmes de sécheresse vaginale [1].
Vous pourriez aussi ajouter certains aliments sains à votre alimentation. Des aliments comme les avocats, les noix et les graines contiennent de la vitamine E, reconnue pour aider à soulager la sécheresse vaginale [2]. De plus, selon le University of Maryland Medical Center Complementary and Alternative Medicine Health Guide, les graines de lin et le soya peuvent imiter l’action des œstrogènes dans le corps [3].

La modification de certaines habitudes de vie

Cessez de fumer. Fumer la cigarette diminue la circulation sanguine, ce qui signifie que le flux sanguin vers le vagin est moins important et que la production de lubrifiant naturel est diminuée. De plus, évitez les savons parfumés, les bains avec de la mousse parfumée et les douches vaginales. Certains détergents et le papier hygiénique parfumé peuvent irriter les tissus vaginaux et inhiber la production de lubrifiant naturel [4]. Prenez aussi note que l’utilisation d’un nouveau type de tampon ou de condom peut avoir un effet desséchant [5].

Les produits contenant des œstrogènes délivrés sur ordonnance

Si la sécheresse vaginale est suffisamment grave pour vous causer de la douleur et de l’inconfort, parlez-en à votre médecin qui pourra vous prescrire des œstrogènes sous forme de crème, de comprimés, de suppositoires ou d’anneau. De nombreuses femmes trouvent ces traitements efficaces. Il existe cependant certaines inquiétudes quant à la quantité d’œstrogènes absorbée par le sang lors de l’utilisation. L’œstrogénothérapie est liée à l’augmentation du risque de coagulation du sang et à certains types de cancers. Certains médicaments peuvent être contre-indiqués avec l’œstrogénothérapie. Par conséquent, assurez-vous de discuter de cette option avec votre médecin.

[1] http://www.everydayhealth.com/sexual-health/dr-laura-berman-what-you-need-to-know-about-vaginal-dryness.aspx (en anglais)
[2] http://www.everydayhealth.com/sexual-health/dr-laura-berman-foods-for-vaginal-health.aspx (en anglais)
[3] http://umm.edu/health/medical/altmed/condition/menopause (en anglais)
[4] http://www.ourbodiesourselves.org/health-info/vaginal-dryness-in-menopause/ (en anglais)
[5] http://www.thedoctorstv.com/articles/556-tampon-troubles (en anglais)